Suspendue de l’école en 6e année

La plupart des souvenirs positifs de mon enfance sont flous. Par contre, si vous me demandez de raconter les épisodes où je me suis mise les pieds dans les plats, je le ferai avec une exactitude déroutante et un nombre impressionnant de détails. Hé oui, mon cerveau fonctionne ainsi et me demande de faire des efforts me rappelant les réussites que j’ai accumulées le long de mon parcours.

Différente, sans savoir pourquoi

J’ai fait la 2e moitié de mon primaire dans une école d’un petit village nommé Saint-Siméon, dans Charlevoix. Mes professeurs de 4e, 5e et 6e années soupçonnaient peut-être – même si on ne connaissant que très peu de choses sur le sujet à cet époque – un déficit d’attention chez-moi. Pour ma part, le seul indice était ce sentiment d’être différente et pas uniquement à cause de mon teint basané ;).

Notre professeur, que la classe avait poussé à bout, avait cédé sa place à une remplaçante à qui j’ai, plus d’une fois, donné du fil à retordre. Je me souviens qu’à la fin de la journée, elle choisissait un élève pour aller nettoyer les brosses à tableau à l’autre extrémité de l’école. Quelques fois – probablement lorsque j’avais eu une bonne journée – j’ai été l’heureuse élue et c’est avec fierté que j’accompli ma tâche !

Diable de tasmanie

Court-circuit et écran noir

Tout a basculé le jour où j’ai demandé d’aller nettoyer les brosses à tableau et que l’enseignante a refusé. Je me suis transformé en monstre de Tazmanie ! Sans avoir une idée claire des mots qui sont sorti de ma bouche, j’étais hors de moi, probablement méchante et blessante envers le professeur. Montée sur mes grands chevaux, j’étais incontrôlable.

La directrice me voyait souvent dans son bureau, très souvent. Et la conséquence de cet épisode mettant en vedette une élève de 11 ans complètement déchaînée – ah oui, je me souviens, j’ai lancé une des brosses au bout de mes bras – la conséquence a été un congé forcé de trois jours. Ma mère n’en revenait tout simplement pas. Surfant sur ma vague d’impulsivité, je n’en avais rien à faire et trouvais plutôt cool l’idée de rester à la maison, mais une fois les fesses à l’eau, je riais jaune.

J’ai supplié pour retourner en classe

Le 2e jour de suspension, j’ai appelé à l’école. Je n’avais pas autant de plaisir que je croyais et les remords me rongeaient. J’avais été odieuse et regrettait de m’être emportée de la sorte. La suppléante, plus gentille que je l’imaginais, constatant ma sincérité dans une conversation au cours de laquelle je me suis excusé et promis d’avoir un meilleur comportement, a accepté que je revienne en classe.

Trente ans plus tard, je comprends que ce qui s’est passé n’est pas uniquement un épisode d’impulsivité. Étrangement, je me souviens précisément ce que j’ai ressenti en n’étant pas celle à qui la RESPONSABILITÉ d’aller nettoyer les brosses à tableaux était confiée. Dans ce refus, j’ai éprouvé un manque de confiance de la part du professeur. Dans mon cœur de fillette de 11 ans, je n’étais pas assez responsable à ses yeux, même si je l’avais déjà fait. J’avais l’impression d’avoir fait quelque chose qui lui avait déplu, je me sentais mise à l’écart, pas importante!

Tout n’est pas perdu

Mon comportement, aussi extrémiste soit-il dans cette histoire, est le résultat d’un cocktail explosif d’émotions pour quelqu’un avec un TDAH. Ce jour-là, mon cerveau a simplement perdu tous ses moyens. Quoiqu’il en soit les difficultés, scolaires ou autres, ne signifient pas qu’un enfant va mal tourner dans la vie, décrocher de l’école et devenir un SDF. Mon parcours est fleuri de petites et grandes réussites, même si je dois faire un effort, voire garder un registre, pour m’en souvenir! Et je ne suis pas la seule avec un TDAH dans cette situation :).

SKMBT_C35130307154200_0001

Cet article, publié dans Sujets abordés, TDAH, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s