Agissements et comportements hors normes ?

Qui ne s’est pas demandé pourquoi les personnes avec un déficit d’attention ont un comportement étrange, voir incompréhensible ? Les premiers à se la poser sont souvent l’adolescent, l’adulte ou le parent qui a un enfant avec un TDAH. Il n’est pas rare non plus que ces personnes ne comprennent, ni ne peuvent expliquer leurs agissements : de leur préférence à être en compagnie de leurs semblables à hyper focaliser jusqu’aux petites heures du matin ou douter de leur habileté à performer lorsque c’est ce qu’on attend d’eux.

Alors pourquoi ces comportements qui attirent l’attention ?

Un déficit d’attention, c’est savoir que nous sommes différents et à part des autres. C’est Vilain petit canardavoir grandi avec le sentiment ou s’être fait dire que nous de «cadrions» pas dans le moule, que nous devrions nous adapter et «être comme tout le monde».

Un des principaux obstacles à la compréhension du trouble de l’attention est cette fausse supposition que les personnes avec un TDAH devraient et peuvent être comme tout le monde. Le portrait ne pourrait pas être plus faux et voici pourquoi.

Un monde non linéaire

Le passé, le présent et le futur ne sont pas distinct avec un TDAH. C’est un univers curviligne (composé de lignes et de courbes). TOUT dans ce monde est maintenant. Le quotidien se vit dans un présent permanant et c’est pourquoi il est difficile d’apprendre du passé, surtout les réussites, en raison des obstacles à surmonter. Se projeter dans le futur pour évaluer les conséquences de ses actes est aussi un défi. Le fait d’agir avant de penser est l’une des raisons qui expliquent pourquoi il est si difficile d’apprendre de nos expériences.

Du point A au point B

La planification et l’exécution d’une tâche dans un ordre précis ne fonctionnent pas avec un cerveau TDAH. Les tâches du monde linéaire ont un début, un milieu et une fin. Parce qu’ils ne parviennent pas à trouver le début, les individus avec un TDAH ne savent pas comment et par où commencer. Ils débutent au milieu d’une tâche et travaillent dans plusieurs directions en même temps. L’organisation est donc insupportable parce que les systèmes organisationnels sont basés sur le linéaire, l’importance et le temps.

Accablé et bouleversé

Une autre différence entre les personnes qui ont un déficit d’attention et les «autres» est qu’elles expérimentent la vie beaucoup plus intensément. Le système nerveux du TDAH cherche à augmenter son activité psychique par quelque chose de stimulant et d’intéressant. L’attention n’est jamais déficitaire, mais l’intérêt. L’attention est excessive, constamment occupée et lorsque ces personnes ne sont pas dans «la zone», en hyper focalisation, tout se bouscule dans leur tête sans raison apparente. C’est comme si plusieurs versions d’elles-mêmes se parlaient en même temps. L’attention est diffuse et rien n’est correctement accompli. 

Un portail qui laisse tout entrer

Il arrive souvent que la capacité à empêcher de laisser passer les stimuli sensoriels n’ait pas de filtre, comme le moustiquaire qui laisse entrer l’air, mais pas les particules de poussières et les insectes. Parfois, ce n’est relié qu’à un sens, comme l’ouïe. Ce phénomène est appelé ouïe amplifiée. Par exemple, le moindre bruit dans la maison empêche de s’endormir. Le monde du TDAH est constamment dérangé par des expériences sensorielles dont les personnes sans déficit d’attention n’ont pas conscience. 

Champions des scénarios catastrophe

Il arrive que les personnes avec un déficit d’attention parviennent à atteindre le stade où ils peuvent accomplir beaucoup en peu de temps, comme si c’était une question de vie où de mort. Les «maîtres du désastre» sont capable de gérer les urgences assez aisément, mais sont incapables de fonctionner une fois que les choses redeviennent routinières. Toutefois, vivre dans un mode d’urgence constant n’est pas la solution idéale. Le TDAH peut même pousser une personne à se servir de la colère pour obtenir le «rush» d’adrénaline dont elle besoin pour être plus productive et peut même la faire passer pour quelqu’un avec un trouble de la personnalité. Un prix élevé à payer pour la productivité.

Incapacité à terminer quelque chose

C’est un véritable mystère et une frustration bien réelle que d’être capable d’être surhumain lorsqu’intéressé par quelque chose et incapable de commencer et de mener un projet inintéressant à terme. Le TDAH, c’est l’incertitude d’être attentif lorsque nous le devons, lorsqu’on s’attend de nous que nous le soyons ou de savoir que les autres comptent sur nous. Lorsqu’un individus avec un TDAH se perçoit comme peu fiable, il doute de ses talents et de ses capacités, puis a honte d’être une personne sur qui on ne peut compter.

Vaste base de donnée désorganisée

Si l’organisation est un concept qui nous échappe, c’est en partie parce que le cerveau TDAH est un centre de documentation désorganisé. Il contient une quantité phénoménale d’information, en partie, pas en totalité. L’information est stockée de plusieurs manière : articles, vidéos, extraits audio, page Internet, mais il n’y a pas de catalogue avec toutes les données bien ordonnées. De plus, chaque personne avec un déficit d’attention a sa propre manière d’emmagasiner cette quantité extraordinaire d’information. Les items importants (et ceux importants pour quelqu’un d’autre) n’ont pas d’endroit propre à eux. En d’autres mots, ils sont invisibles ou littéralement perdus.

Oubli

L’information et les souvenirs qui ne sont pas perceptibles sont oubliés parce que le disque dur du cerveau TDAH n’a pas accès aux informations stockées dans la mémoire vive. L’esprit est rempli de menus détails comme «où sont mes clés» alors il y a peu de place pour les nouveaux souvenirs et les nouvelles pensées. Il faut supprimer certains éléments pour créer de l’espace pour de la nouvelle information. Souvent, elle est disponible quelque part, mais pas accessible au moment où elle est nécessaire.

Perception de soi embrouillée

Bien qu’elles aient de la facilité à comprendre les autres, il arrive que les personnes avec un TDAH aient une faible connaissance d’elles-mêmes. Il leur est difficile de savoir à tout moment, comment elles vont. Elles sont perçus comme étant insensibles, narcissique ou avec des difficulté à fonctionner en société. Vulnérables à la critique négative des autres et incapables de s’auto-observer dans leurs interactions, la perception qu’elles ont d’elles-mêmes est faussée.

À contre temps

Parce que les personnes avec un TDAH ont souvent aucune notion du temps, tout se produit maintenant où pas du tout. Avec le concept d’ordination (ce qui doit être fait en premier, ce qui doit l’être en deuxième) vient celui du temps. Toutefois, le temps est une chose abstraite sans importance dans le monde du TDAH.

Voilà qui explique les retards, les clés perdues – ou pour les étudiants les devoirs perdus ou non remis à temps, les réactions promptes et les commentaires hors sujets, la procrastination, la rumination, le manque de confiance et le doute de soi.

SKMBT_C35130307154200_0001

Cet article, publié dans Sujets abordés, TDAH, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Agissements et comportements hors normes ?

  1. Fayçal dit :

    clair et concis… j’aime.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s